Dom Ruinart – Champagne rosé – 1988

Blog vin - Dom Ruinart - Rosé - 1988 - Champagne

Fiche technique :

- Nom du vin : Dom Ruinart – Rosé

- Millésime : 1988

- Appellation : Champagne

- Région : Champagne

- Type de vin : Rosé

- Propriétaire : -

- URL : www.ruinart.com

- Cépages : Chardonnay (84 %) et Pinot Noir (16 %)

- Terroirs : -

- Vendanges : -

- Elevage : -

 - Notes et guides :  -

- Caviste : -

- Prix : -

Dégustation et garde :

- Examen visuel : Robe intense, très brillante et limpide. Couleur vieil or aux reflets orangés

- Examen olfactif : Nez agréable (+) – Très ouvert et racé. Sur des notes de fruits confiturés. Premier nez sur la marmelade de fruits jaunes. Mais également sur les fruits rouges avec des notes florales (violette). Puis ensuite, nez tertiaire et sauvage sur des notes de tabac, sous-bois, morille, oxydation (noix)

- Examen gustatif : Bouche Très agréable, ronde et soyeuse. Vraiment franche pour un champagne de 23 ans d’âge. Les bulles sont fines et bien présentes même si elles s’estompent rapidement dans les verres Riedel. La bouche est acidulée et toujours fraiche. Puissante, légèrement capiteuse mais toujours élégante. Encore une très grande longueur. Bref une belle claque !

- Conclusion : Voila très certainement un des vins les plus étonnant que j’ai eu l’occasion de déguster dans ma modeste carrière… On parle donc de la plus grande cuvée produite par Ruinart : Dom Ruinart rosé, sur le millésime 1988. Produit exclusivement à partir de chardonnay auquel on ajoute un volume (15%) de vin rouge issu de pinot noir. Dégorgé après 10 ans en cave, il subsiste 12 grammes de sucre résiduel. Ce vin est un mélange entre un vin jaune, un champagne et un rouge bourguignon. La couleur déjà est déconcertante : on vire presque à la révolution orange. Le nez ensuite qui oscille entre fruits rouges, fruits jaunes et tertiaire intense (sous-bois, noix etc…) et la bouche d’une longueur interminable. Un grand moment de dégustation sublimé au grand tasting avec une poule faisanne au chou et foie gras… (17,5/20)

Qu’en pensez-vous ?.. Partagez vos commentaires sur ce Dom Ruinart rosé, millésime 1988 

- Garde : ???

- Accords : Poule faisanne au choux et foie gras

- Service : 11-12°

Articles qui peuvent vous interesser:

2 thoughts on “Dom Ruinart – Champagne rosé – 1988

  1. 11 mai 2015 at 13:32

    Ce Ruinart plus qu’exceptionnel éveille mon attention, car je n’ai jamais goûté un vin de 23 ans d’âge. Incroyable, le champagne se bonifie avec le temps comme le bon vin ! Enchanté !

    Florian.

    Mon site web : http://www.florian-duval.fr