Domaine de la Bongran – Cuvée E.J. Thevenet – 2005 – Viré Clissé

Blog vin - Domaine de la Bongran - Viré Clissé - Cuvée EJ Thevenent - Quintaine - 2005

Fiche technique :

- Nom du vin : Domaine de la Bongran – Cuvée E J Thevenet – Quintaine

- Millésime : 2005

- Appellation : Viré Clissé

- Région : Bourgogne

- Type de vin : Blanc

- Propriétaire : Jean Thevenet

- URL : www.bongran.com

- Cépages : Chardonnay (100%)

- Terroirs : Marnes de l’Oxfordien et calcaire du Bathonien supérieur et moyen – Labours et désherbage mécanique – Compost naturel

- Vendanges : Manuelles quand une pourriture noble commence à apparaître

- Elevage : Fermentation longue de 6 à 24 mois en cuves inox et fûts de chêne – Levures indigènes

- Notes et guides :

- Caviste : La Cave Des Rochers

- Prix : 35,5

Degustation et garde :

- Examen visuel : Robe magnifique, intense, limpide et très brillante. Couleur Jaune paille aux reflets dorés.

- Examen olfactif : Nez très agréable (+), ouvert et racé. Sur les agrumes frais et puissants (citron, écorce de mandarine, orange confite). Notes de fruits blancs et jaunes (mirabelle, poire). Pointe d’épices, et côté végétal (mentholé). Notes fumées et fruits secs (noisette) et quelques effluves de sous bois.

- Examen gustatif : La bouche est très agréable (+). Parfaitement équilibrée entre maturité et terroir. L’élevage parfaitement consommé amène, dans un premier temps, une bouche large et ample. Sur des notes d’agrumes mûrs. L’acidité encore bien présente porte encore totalement le vin qui se poursuit très très longuement vers de beaux amers ! Longueur interminable. Finale crayeuse et salivante !

- Conclusion : Ce n’est pas la première que cette bouteille est dégustée sur le blog vin décalé. En 2012, ce Domaine de la Bongran – Cuvée EJ Thevenet 2005 était porté par un élevage et une sur maturité qui alourdissait le vin. Ouvert pour les fêtes de fin d’année sur des saint jacques en nage de champignons et citron confit, le vin a dévoilé un tout autre visage. Le vin a évolué, a grignoté son boisé, et a absorbé la sur maturité des raisins. Place à un vin droit, épuré, à la trame aromatique magistrale (avec ses premières notes d’évolution). Pour se prolonger sans cesse entre le subtil équilibre de l’acide et des amers. Gros coup de coeur à ouvrir légèrement à l’avance pour lui laisser de la place et à conserver certainement encore quelques paires d’années.(18/20)

- Garde : 10 à 20 ans

- Accords : Saint Jacques sur un bouillon de champignon « UMAMI » et citron confit

- Service : 12-13°

Articles qui peuvent vous interesser: