Domaine Emilian Gillet – Viré Clessé – Quintaine – 2007

Blog vin - Domaine Emilian Gillet - Quintaine - Viré Clissé - 2007

Fiche technique :

- Nom du vin : Domaine Emilian Gillet – Viré Clessé – Quintaine

- Millésime : 2007

- Appellation : Viré Clessé

- Région : Bourgogne

- Type de vin : Blanc

- Propriétaire : Olivier Girard et Gauthier Thevenet

- URL : 

- Cépages : Chardonnay (100%)

- Terroirs : Argilo calcaires – Pas d’engrais ni de désherbage – Confusion sexuelle – Application raisonnée de cuivre et bouillie bordelaise – Vignes de 40 ans

- Vendanges : Manuelles – rendement de 52hl/ha 

- Elevage : Fermentations lentes sans adjonction de levures chimiques ou bactéries commerciales – Elevage en cuve epoxy durant 10 à 14 mois

 - Notes et guides :  

- Caviste : La Cave des Rochers

- Prix : 25,50 €

Dégustation et garde :

- Examen visuel : Belle robe brillante, limpide mais peu intense. Couleur jaune pâle avec des reflets argentés

- Examen olfactif : Nez très agréable, ouvert et élégant. Sur des arômes frais d’agrumes (citron, pamplemousse), fruits blancs (pomme), fruits secs (amande). Arômes floraux (Acacia, miel de fleur). Notes grillées (pain grillé), épicées (poivre blanc) et beurre frais.

- Examen gustatif : Bouche d’abord agréable, mordante et tendue, avec beaucoup de finesse. Ample et veloutée. Par contre tout tombe en milieu de bouche. Perte d’équilibre. La bouche est molle pour finir sur une longueur moyenne. J’ai pensé un moment à des arômes dissociés en bouche !

- Conclusion : A la première rencontre, cette quille a un charme fou : complexité, vivacité, et richesse aromatique impressionnante. On fait plus ample connaissance. La bouche est ample et fine. Tout se passe bien… Les présentations sont faites ! On imagine passer un bon moment, et là paf…c’est le drame ! le vin fait son lourd et stoppe les préliminaires d’un trait. C’est vraiment frustrant ! La schizophrénie le gagne avec ces arômes dissociés et la longueur est très moyenne sur une légère amertume… (14/20)

Qu’en pensez-vous ?.. Partagez vos commentaires sur cette cuvée « Quintaine » du domaine Emilian Gillet en Viré Clessé !

- Garde : 3 – 5 ans

- Accords : Samossas de poulet à l’ail des ours et au fromage de chevre

- Service : 12-13°

Articles qui peuvent vous interesser:

7 thoughts on “Domaine Emilian Gillet – Viré Clessé – Quintaine – 2007

  1. 9 décembre 2011 at 19:01

    IL s’agit du domaine du fils de B. Thévenet et de son fameux Mâcon du Domaine de la Bongrain qui a enchanté par ses magnums servis au verre, les tables de feu Miche Piquart à Paris dans les années 90. Thévenet, c’est le Mâcon canal historique, celui qui a ouvert la voie du bio et d’une vinification sans bois ni souffre avec des raisins récoltés en surmaturité.
    J’ai bu un 2008 du domaine E Gillet au restau il y a quelques mois et c’était délicieux. Pas aussi bon que les vins du père mais aussi moins cher. Quoique là, le prix payé au caviste fait peur. J’ai payé 28 euros au restaurant mon 2008 et à Paris encore !

    A confirmer et prix à voir, puisque je serai demain en dégustation avec tous les vins du domaine. Mais mes a priori sont plus que positifs…

    1. 9 décembre 2011 at 19:06

      Errata. Jean Thévenet et Bongran fallait-il lire…

      1. 6 janvier 2012 at 11:55

        Bonjour Aden,

        Désolé, je n’avais pas vu votre commentaire.
        J’ai en effet eu l’occasion de gouter le Viré Clessé Cuvée EJ Thevenet 2004. Ce vin m’a procuré beaucoup de plaisir. Finesse, élégance, profondeur et fraicheur.
        Cette cuvée de son fils m’a quand même beaucoup moins interpellé

        Amicalement
        Sylvain

  2. guitton
    7 mars 2012 at 17:46

    quel mets de préférence avec le Quintaine ?

    1. 7 mars 2012 at 22:29

      Bonjour,

      Ma dégustation m’avait laissé un peu sur ma faim, alors ce n’est pas évident d’y associer un plat. Mais en relisant mes notes, je partirais sur un apéro évolué. La fraicheur et la richesse aromatique me font pensé à des fromages frais. Pourquoi pas des brochettes de poulet grillés à la citronelle ? Des amuses-bouches un peu épicés. Bref, les choix ne manquent pas !

  3. valérie
    9 février 2013 at 15:43

    c’est la caviste qui parle : le prix n’est pas 25,50€ mais 14,70€

    1. 10 février 2013 at 09:11

      Salut Valérie,
      Merci pour l’info, je modifie de ce pas.
      A bientôt
      Sylvain