François Villard – Saint Peray – Version – 2008

Blog vin - François Villard - Saint Peray - Version - 2008

Fiche technique :

- Nom du vin : Domaine François Villard – Saint Peray – Version

- Millésime : 2008

- Appellation : Saint Peray

- Région : Vallée du Rhône

- Type de vin : Blanc

- Propriétaire : François Villard

- URL : -

- Cépages : Marsanne (100%)

- Terroirs : Sols argilo-granitiques

- Vendanges : Manuelles

- Elevage : Fermentation et élevage en fûts avec contrôle des températures

- Notes et guides : B&D (14,5) – G&M (15)

- Caviste : La Cave des Rochers

Dégustation et garde :

- Examen visuel : Belle robe intense et très brillante. Jaune citron avec des reflets or vert.

- Examen olfactif : Le nez est très agréable, bien ouvert et très complexe. Finement boisé mais vif et frais sur des arômes de fruits murs : blancs (Pomme,poire et pêche) – d’agrumes (citron) – fleures blanches  – levures (brioche) et un léger fumé

- Examen gustatif : La bouche est très agréable, ample et soyeuse. Beaucoup de rondeur (mais pas de lourdeur) dans ce vin blanc malgré une puissance marquée. On note des arômes de fruits blancs murs (Poire et pêche), des notes beurrées, minérales (craie et calcaire) et épicées (poivre blanc) mais avec beaucoup de tension et de fraicheur . Une longeur acceptable mais aussi une pointe d’amertume persistante.

- Conclusion : La chance avec le talentueux François villard, c’est qu’il produits des vins sur des nombreux terroirs. Après  la côte rotie “Gallets Blancs”  dégustée il y a quelques mois, c’est au tour de son blanc Saint Peray – Version – 2008. Et encore une fois, j’ai le plaisir de déguster un très joli vin. D’abord parce qu’il y a beaucoup de compléxité dans ce vin. De la puissance, des arômes biens marqués, de la fraicheur et de la tension. Tous les ingrédients sont là pour nous offrir un vin extraordinaire. La bouche est ample et soyeuse. L’élévage bois et bien integré et apporte le gras qu’il faut pendant qu’une pointe d’acidité apporte l’équilibre. Et pourtant, Je retrouve encore cette finale un peu frustrante qui nous laisse sur un excellent souvenir en même temps qu’un sentiment d’inachevé. Ca se goûte bien, mais je pense qu’il faut laisser encore un peu de temps à ce vin. Attention, par contre, ce vin évolue très vite une fois ouvert et  supportera difficilement une seconde journée ! (14,5/20)

- Garde : 2 à 5 ans

- Accords : Maki saumon – concombre – omelette

- Service : 11-12°

Articles qui peuvent vous interesser: