Les 7 péchés capitaux s’invitent dans nos dégustations de vins…

Blog vin - décalé - Esthète - Epicurien - Blog dégustation - vins naturels

 

 

Au secours, je me suis fait taguer par Olif sur son blog (Merci !)

La blogosphère développe son marketing viral et nous offre de partager nos dégustations emblématiques sur le thème des 7 péchés capitaux.

Et comme je ne veux pas que les puces d’un millier de chiens galeux attaquent une certaine partie de mon anatomie, alors que mes bras raccourcissent (imaginez un peu le tableau…) je ne vais certainement pas couper la chaîne !

Mes grandes dégustations selon les 7 péchés capitaux :

- L’avarice : Quelle bouteille avez-vous trouvé outrageusement bonne malgré un prix honteusement bas ?

J’ai eu récemment un vrai coup de coeur pour : « Le vin est une fête » – 2008 – d’Elian Da Ros. Gourmandise, fruit et grande buvabilité à prix très raisonnable !

- La Paresse : Quel vin n’avez-vous jamais goûté par flemme de vadrouiller chez X caviste pour le trouver ?

Vallegarcia 2008 – 100% Viognier – V.T. Castilla : Un vin dégusté chez Martin Berasategui et dont je me rappelle encore la trame aromatique. Pas facile à trouver et la flemme de commander sur internet…

- La luxure : Dans quel vin aimeriez-vous prendre un bain et faire des bisous (oui, il y a des enfants dans l’assemblée, on fait soft) avec votre moitié?

Bollinger RD 1996 – Ce côté « James Bondesque » ultra sexy : quel pied !

- L’envie : Quel vin dégusté sans vous par l’un de vos amis ou connaissances vous a fait le plus envie (et enragé) ?

Romanée Conti 1978 dégusté par un ami caviste d’Angoulême

- La gourmandise : Quelle bouteille pourriez-vous siffler tout seul d’une seule traite ou presque ?

Les vins d’Antoine Arena (Grotte Di Sole Rouge 2007) sont de vraies friandises qu’on déguste comme on picore dans une boite de bonbons…

- La colère : Quel vin vous a tellement déçu que vous l’avez jeté de colère après l’avoir dégusté ?

Chateaux Carbonnieux 1995 – Rouge : ouverte il y a 3 ou 4 ans pour un diner entre amis. Sur le papier, une belle bouteille, mais obligé de vider 2 quilles dans l’évier avant une 3ème décevante, mais j’en avais marre de les utiliser comme Destop !

- L’orgueil : Quelle bouteille pensez-vous être le seul à pouvoir apprécier à sa juste valeur ?

Pas encore l’expérience pour répondre à cette question. Mais il me semble que les vins jaunes du Jura ne sont pas à laisser entre toutes les bouches ?

La chaine ne serait pas complète si je ne taguais pas, à mon tour un ami de la blogosphère glouglou. J’ai d’abord pensé à Bu sur le web car je suis un fan d’Aurelia, mais j’opte finalement pour « Le vin de mes amis« 

Articles qui peuvent vous interesser: